Image de Luke Chesser

"Maman nous a fait rater l'avion!"



Vous connaissez l'histoire de cette maman qui a fait rater l'avion à ses enfants?


Non?


La voici...



Ca y est!

Les vacances sont bookées!

Je pars 5 jours avec les enfants au Portugal.

Ce n'est peut-être pas leur destination de rêve mais moi je rêve de découvrir ce pays.

Et puis, ils grandissent et ne viendront plus longtemps avec nous en vacances.

Alors, je peux bien choisir la destination.


5h30:

Le réveil sonne.


6h:

Tout le monde est prêt.

Déjà un exploit en soi...

Chouchou nous dépose à l'aéroport de Bruxelles.

Il nous rejoindra pour le week-end.

Le vol est dans une heure.

On est cool, pas de bagages à enregistrer.

Ben oui, on ne part que 5 jours.


Je scanne mon billet à la borne et là...

Refusé!

Mon fils scanne son billet à la borne et là...

Refusé!

Ma fille scanne son billet à la borne et là...

Refusé!


Je me fige.

Oui, vous savez, cet état de sidération quand vous en êtes en stress?

J'appelle la responsable des bornes.

Elle ne comprend pas ce qui se passe.

Mon cher autosaboteur intérieur me dit que j'ai sûrement mal fait la réservation, que depuis que je voyage, je ne suis toujours pas fichue de réserver un vol correctement, que bla bla bla...


On se dirige vers l'accueil et là, la dame, stoïque, m'annonce fièrement, avec, je crois, une pointe de sarcasme:

"C'est normal, madame! Votre avion décolle de Charleroi et pas de Bruxelles!"


Et là, tu te souviens dans le brouillard lointain de tes souvenirs que chouchou trouvait ça bizarre que le vol soit à Bruxelles, car le sien est à Charleroi.

Et qu'en plus, tellement sûre de toi, tu n'as même pas pris la peine de vérifier.


Outch!

Tout d'un coup, on est vachement en retard.

Mais vraiment très très en retard.


Autant vous dire que Bruxelles-Charleroi aux heures de pointe, c'est mort.

Mais chouchou (qui avait eu l'intelligence d'esprit, ou de coeur, de nous accompagner jusqu'à l'embarquement) y croit et c'est parti.


Entre "On va y arriver, c'est pas possible autrement!" et "On n'y arrivera jamais, c'est impossible...", nos 4 coeurs font les montagnes russes.


On arrive enfin à l'aéroport.

On court à toute vitesse vers l'embarquement.

Finalement, j'ai encore de la réserve pour mon âge!

Oops, pardon de t'avoir bousculé petit garçon, mais là, on est vraiment à la bourre!

Tout le monde nous laisse passer et là...


Embarquement clôturé! Refusé!


Outch! (bis)


La douche froide.


C'est peut-être mes dernières vacances avec mes deux loulous (ben, oui, Léa va sur ses 20 ans et Noah sur ses 17).


Et je viens de les foirer.


On retourne à la voiture (Chouchou avait attendu de nos nouvelles avant de repartir, vous le connaissez...).

Le pas lourd.

Le coeur qui tachycarde (sauf pour Noah pour qui c'était une balade de santé).

Sans bousculer personne cette fois.


Chouchou, qui a l'habitude des imprévus et la capacité de rebondir plus vite que moi qui suis envahie, lestée, dévorée par ma culpabilité, nous cherche un nouveau vol pour le Portugal.


Pas question de ne pas partir.


Nous prendrons donc un vol à Charleroi le soir même.

Passerons par Francfort pour faire une escale en Allemagne qui n'en finira pas.

Et arriverons à Porto après avoir pris un taxi à 1h du matin.


Je vous passe l'épisode de la réservation du cours de surf que j'ai oubliée de faire mais ce n'était pas grave parce que finalement, les enfants préféraient la rando en montagne (moi aussi d'ailleurs!).

Tout s'est très bien passé, merci.


Notre moment de solitude le dimanche à 21h30 à la plage car oui, on y est allés en Uber mais non, à cette heure-là, il n'y an avait plus pour nous ramener. Et ma réservation d'un taxi dans en anglais approximatif avec Léa qui cherchait à nous géolocaliser et Noah qui me traduisait avec Google les mots que je ne trouvais plus en anglais.


Et enfin, le fait que j'ai piqué la ceinture de mon voisin de droite dans l'avion mais qu'il ne m'en a visiblement pas trop voulu.


Bref, pour la première fois, je n'ai pas emmené mes enfants en vacances.

Je suis partie AVEC eux.

Et ça change tout.


Et puis maintenant, je sais qu'on peut rater son vol et ne pas en mourir.


Sur ce, je vais me reprendre une petite semaine ressourçante pour récupérer de mes vacances...


#vismavie #vacances #famille #enfants #aventure #avion #voyage

Posts récents

Voir tout