Image de Luke Chesser

Le GPS a perdu la destination.



Il doit être un peu plus d'une heure du matin.

Mon chéri vient de rentrer de son cercle d'hommes.

Sa discrétion légendaire aura eu raison de mon sommeil cette fois.

Sommeil bien léger, il faut le dire, en cette nuit de pleine lune.


On se partage les petites et grandes joies de la journée sur l'oreiller.

Et puis nous commençons à sombrer...

Quand tout à coup j'entends:


Le GPS a perdu la destination.


A croire que mon mari, déjà parti dans les bras de Morphée, a oublié de couper son téléphone.


Le GPS a perdu la destination.


Je sais que rien n'arrive par hasard et je sens au fond de moi que tout tressaille.

C'est exactement ça.

Mon GPS intérieur a perdu la destination.


Je vous explique.


Du plus loin que je puisse me souvenir, j'ai toujours rêvé de nager avec les dauphins.

Mes parents nous avaient emmenées, mes soeurs et moi, à un delphinarium je ne sais plus très bien où.

C'est clair, j'avais vu des dauphins.

Mais quelle tristesse s'était alors émanée de moi!

Un dauphin dans un bassin minuscule!

Occupé à faire "des tours" sous les applaudissements du public...

Je me suis alors promis de les rencontrer un jour "en vrai", dans leur milieu naturel et qui sait, partager un petit bout de vie avec eux...


Je ne me souviens pas de mon âge mais je ne devais pas avoir 10 ans.


Et ce rêve, je l'ai toujours gardé dans un coin de mon coeur.


"Un jour, c'est sûr, je nagerai avec les dauphins!"


C'était l'expérience incontournable à faire avant de mourir.


A part que la vie, avec son lot de surprises, m'a permis de réaliser mon rêve bien avant le grand âge.


Je vous épargne le détail des peurs et de freins qui ont surgi:" C'est beaucoup d'argent, on ne part pas sans son chéri et ses enfants, il va falloir modifier tes rdv professionnels, c'est égoïste, tu feras ça plus tard... oui, plus tard, juste avant de mourir. Mais alors, ça veut dire que je vais mourir?"


Bref.


Bienvenue dans mon cerveau.


Alors oui, effectivement, je suis morte à mon ancienne moi, à la version désuète de moi et de mes mécanismes. Mais ça, je ne le savais pas encore...


Je ne vous raconterai pas mon voyage.

Ni les rencontres avec les dauphins, avec le groupe, l'équipage, l'immensité de la mer, les poissons, les raies, la murène, les nuits à la belle étoile et puis surtout les rencontres avec moi.

Je ne vous raconterai pas mon voyage car une telle aventure ne se raconte pas, elle se vit.

Et puis, pour être tout à fait honnête, j'ai encore besoin de garder tout ça bien au chaud à l'intérieur de moi.


Je me suis rendue compte cette nuit que ce rêve m'avait aidé à parcourir tous les moments difficiles de mon existence.

Un peu comme si les dauphins m'avaient donné rdv et qu'il fallait tenir jusque là pour honorer cette rencontre.

Et c'est chose faite.

Alors quoi?

Non pas que je n'aie plus de rêves en stock.

Ceux et celles qui me connaissent un peu savent que j'en ai tout un stock!


Je viens de réaliser mon plus vieux rêve.

J'ai pu offrir à ma petite fille intérieure la réalisation de son souhait le plus cher.


Oui, mon GPS a perdu la destination.

En fait, il l'a atteinte.

Il doit en trouver une nouvelle.

Une?

Non, plusieurs!

Je peux aller où je veux.

Partout où je me sens en joie.

Car c'est bien elle ma boussole intérieure, mon nouveau phare.

La joie.

Et puis la beauté aussi.

Découvrir toutes les beautés du monde

Et vous les partager.


Le GPS a perdu la destination.

Et c'est vraiment trop bon parfois, de se sentir perdue.

Perdue sur mon chemin.

Donc pas si perdue que ça... ;)


Alors, croyez en vos rêves.

Réalisez-les.

Et surtout

Surtout

Ne brisez jamais ceux des enfants.

Ils peuvent leur sauver la vie.







Posts récents

Voir tout