Image de Luke Chesser

Pépite n°20


Le temps...


Et si nous laissions le temps au temps?



En tant que parents, nous avons toujours tendance à comparer le développement de notre enfant avec celui des autres.

Cela nous rassure.

Sur notre enfant.

Et sur notre rôle de parent.


On compare aussi avec les critères des livres sur la parentalité ou ce que le pédiatre nous a dit: "Votre bébé est sensé commencer à marcher à 12 mois."


Et si nous laissions le temps au temps?


Mon fils a commencé à tenir debout à l'âge de 9 mois.

Il marchait en accrochant ses petites mains à nos doigts.

Il aura fallu attendre qu'il ait 19 mois pour les lâcher.

Autant vous dire que je fantasmais sur l'idée de le voir courir un jour autour de la table du salon...

Et que j'en ai entendu des "Tu es sûre qu'il n'a pas un problème?", "Cet enfant est fainéant!", "Tu l'assistes trop..."


Ma fille a marché vers 12 mois.

Toute seule, comme une grande.

Elle est tombée.

Souvent.

Une vraie cascadeuse.


Mon fils a marché plus tard mais n'a quasi pas fait de grosses chutes.


Elle avait besoin d'expérimenter un maximum.

Il avait besoin de gérer avant de se lancer.


Ils ont juste deux profils d'apprentissage différents.

Et c'est encore le cas aujourd'hui dans leurs études.


Et c'est OK.

Pour les deux.


N'oublions pas de laisser nos enfants avancer à leur propre rythme, trop inquiets que nous sommes à vouloir que notre enfant soit "dans la norme".

Et n'oublions pas de respecter notre propre rythme à nous.

Voilà ce que nous rappellent aussi nos enfants...

























































































































































































































































































































Posts récents

Voir tout