Image de Luke Chesser

Oops... Mes enfants ont réussi...


Voilà comment je me sens là tout de suite...


Explosion de joie!


Mes enfants ont réussi!


Je suis trop fière d'eux!


Oops...


Peut-être ne devrais-je pas le dire trop fort.

Pour ne pas heurter les parents dont les enfants n'ont pas réussi leur année.

Pour ne pas les éclabousser avec mes p'tits bonheurs.

Parce qu'à l'époque, oui, c'était douloureux de voir les réussites des enfants des autres alors que mon p'tit loup galérait à l'école.


Et pourtant.

Aujourd'hui, je suis tellement fière de mes enfants.


Les années Covid n'ont été simples pour personne.

Même si elles ont vu émerger un tas d'idées plus innovantes les unes que les autres.


Ma 19 ans s'est retrouvée dans des soirées "jeux de société en ligne" avec les élèves de sa classe.

Elle a étudié avec ses amies, chacune derrière son IPhone, chacune sur son bureau, chacune dans ses cours.

Mais surtout chacune connectée aux autres.

Et puis cette année, c'était l'aventure du kot!

La tentation des guindailles, des sorties, des flemmes qui donnent plus envie de rester couchée que d'aller au cours.

La tentation de revivre à 1000% pour récupérer le temps volé pendant le confinement.

Et même si elle a (re)découvert certains de ses dragons intérieurs, elle a appris à les apprivoiser et à en faire des ressources.

Bref, elle a géré.

Super bien géré.


Mon 16 ans, quant à lui, a enfin trouvé sa voie: la bijouterie.

Ca n'a pas été simple.

Il a été bien détruit dans les années précédentes.

Mais il a choisi de rebondir, d'en faire une force.

Gratitude infinie pour sa prof de bijouterie, qui n'a eu de cesse de croire en lui.

"Ca ira vite, Noah, ta remise de bulletin. Tu as tout réussi haut la main. Bravo!"

Quel bonheur d'entendre ces mots...

Quel bonheur de voir ton visage irradier de joie.

Non, mon coeur, tu n'es pas nul.

Moi, je le sais depuis longtemps.

Toi, tu le vois maintenant.

Et peu importe ce que diront les gens dorénavant.


Aujourd'hui, je suis super fière de mes enfants.


Et j'ai envie de le crier sur tous les toits!


Ca n'a pas été simple.

Ca l'est rarement.

Mais on n'a rien lâché.

Ni les enfants.

Ni nous.


Alors, ne lâchez rien.

Croyez en vos enfants.

Ecoutez-les.

Ecoutez-vous.

Croyez en vous.






Posts récents

Voir tout